Une soirée cinéma sur le thème du pain

Samedi 28 juillet à partir de 17h00, la salle polyvalente de Saint-Symphorien de Mahun a accueilli la soirée cinéma annuelle des Amis de Veyrines organisée en partenariat avec l’association MontMiandon Films et consacrée cette année au thème du Pain

Le public a tout d’abord assisté à la projection d’un documentaire sur Nicolas Supiot, un agroécologue produisant des blés anciens et les transformant à la ferme en miches de pain bis et de pain au sarrasin. Ce paysan-boulanger, installé à proximité de Redon, est très actif en matière de partage des valeurs et des savoir-faire de la panification traditionnelle.

Ensuite l’auteur du « Dictionnaire universel du pain », titulaire d’un CAP de boulangerie afin de pleinement maîtriser son sujet, Jean-Philippe de Tonnac donné une conférence passionnante sur le pain tout en jetant un cri d’alarme sur les risques sanitaires que peut faire courir le pain issu des farines fortement modifiées.
Après cette conférence un débat a eu lieu entre l’écrivain-boulanger, Vincent Cartier de Pailharès travaillant exclusivement des céréales bio ainsi qu’un jeune arboriculteur-maraîcher de Saint-Cyr devenu paysan-boulanger. Au fil des échanges et en fonction des questions du public ont été abordées aussi cruciales que la composition des « farines blanches », le gluten, l’utilisation de la levure, la panification de céréales anciennes, les modes de production du pain artisanal et du pain paysan…

Ces passionnants échanges ont été suivis d’un repas campagnard en lieu et place du fameux buffet tartine attendu par tous, étant donné l’impossibilité pour Géraldine Lamquin de la ferme bio-boulangerie de Quintenas : Les Graines d’Adines, de participer à notre soirée cinéma. L’entracte a également été l’occasion pour les deux boulangers de présenter et leurs productions auprès d’un public intéressé et désireux d’acheter pains complets, miches traditionnelles, pains aux fruits secs, ciabatta…

La soirée cinéma a repris après le repas avec la diffusion d’un film d’Henri Verneuil de 1953 : « Le boulanger de Valorgue » avec en acteur principal Fernandel jouant le rôle d’un boulanger travailleur mais têtu dont le comportement à l’égard de la promise de son fils devenue mère hors mariage va semer la zizanie et diviser le village en deux factions irréconciliable avant un happy end !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s