Un concert atypique de l’Ensemble Quadrifoglio

C’est un concert comme l’église de Veyrines n’en avait jamais connu qui a été donné le samedi 23 juillet au soir par l’ensemble Quadrifoglio. Un spectacle musical avec la participation du public pour déterminer l’ordre dans lequel seraient jouées les différentes chansons au programme.

Le concert a commencé par une entrée remarquée des quatre musiciens sous forme d’une procession lumineuse guidée par le joueur de hautbois Markus STUCKLBERGER et composée de la chanteuse Kate WEBB, de la pianiste Linda GALLIX et du joueur de violoncelle Pascal COIGNET.

Après cette entrée très remarquée, les musiciens ont pris place sur la scène et proposé une introduction musicale durant laquelle ils ont quitté leur couronne lumineuse avant de présenter la manière dont allait se dérouler. Une série de cartes à jouer de très grande taille ont été distribuées dans le public. Sur la face principale des cartes était dessiné un arbre d’une espèce, européenne, américaine ou autre, tandis que sur la secondaire de chaque carte étaient représentées toutes les espèces d’arbres auxquelles correspondaient les différentes chansons. du répertoire. Tour à tout chaque musicien a demandé à un porteur de carte du public de retourner celle-ci afin de déterminer l’ordre dans lequel seraient jouées les différentes chansons.

Les musiciens ont ensuite enchaîné une série de chansons dédiées aux arbres très présents dans la culture d’un pays ou d’une région, ainsi que que le rôle et/ou la place qu’ils occupent dans l’imaginaire des peuples y vivant. Comme nous le verrons plus tard, certaines chansons ne sont pas spécifiquement dédié à un arbre mais plutôt à une situation sociale ou à une saison.

Le répertoire musical de la soirée comportait notamment :
– une chanson anglaise dédiée au chêne, l’arbre emblématique du pays (« Royal Oak »),
– une chanson italienne sur la dure condition de charbonnier au temps de la révolution industrielle dans le Piémont,
– une chanson russe sur le bouleau et sa place incontournable dans la culture russe,
– une chanson allemande romantique sur le tilleul avec une composition de Franz SCHUBERT,
– une chanson suisse-allemande sur les masques en bois destinés au déguisement,
– une chanson yiddish sur le carroubier, le figuier et l’amandier dont l’alliance des fruits est à l’origine d’un gâteau très connu en Europe orientale,
– une chanson française très connue sur les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle,
– une chanson sur l’Ardèche avec la place prépondérante dans son patrimoine du châtaigner,
– une chanson américaine sur le pommier qui symbolise la sécurité et la maison, chanson chantée par les jeunes filles attendant le retour de leur fiancé parti à la guerre,
– une chanson argentine relative aux orangers en fleurs et sur le sentiment de culpabilité d’un homme par rapport à son amour de jeunesse,
– une chanson irlandaise sur saule et le sentiment d’empathie qu’il évoque…

Les quatre musiciens ont donné un concert très réussi avec le grand talent du multi-instrumentiste Markus STUCKLBERGER (guitare, trompette, accordéon), de la chanteuse Kate WEBB avec sa capacité à chanter dans de nombreuses langues, de la qualité de jeu de la pianiste et percussionniste Linda GALLIX, ainsi que de la capacité du joueur de violoncelle Pascal COIGNET de donner à son instrument des sonorités époustouflante.

Composé de prés de 80 personnes, le public a beaucoup apprécié à la fois la qualité du jeu des musiciens et la dimension participative du concert, avant d’échanger autour d’un verre, avec les musiciens, dans la grange de Marcel.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s