Premiers travaux de restauration des façades

La maison de Marcel avait été partiellement modifiée entre les années 1950 et les années 1970, à une période durant laquelle la sauvegarde du patrimoine rural et notamment du patrimoine paysan n’intéressait personne ou presque. Le manque de confort (nombre réduit d’ouvertures, absence d’isolation, chauffage au moyen d’une cheminée traditionnelle) ainsi que le faiblesse des moyens financiers du propriétaire avaient conduit à réaliser des travaux assez malheureux sur les plans patrimoniaux et architecturaux.

Les travaux de restauration des façades de la maison de Marcel ont donc débuté en tout début d’année 2020 avec des interventions différentes en fonction des leur état et des modifications qui y avaient été apportées durant les 70 dernières années.

La façade sud qui avait été rejointée correctement il y à peine quelque décennies n’a pas eu de grosses modifications si ce n’est la réinstallation d’un socle en pierre servant de soubassement à un poteau en bois qui supporte le charpente située au-dessus de l’appentis, une technique traditionnelle qui a été fréquemment utilisée dans l’architecture des fermes ardéchoises disposant d’espaces non totalement clos de murs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La façade nord qui avait été la plus modifiée durant les travaux de modernisation du XXème siècle est en cours de restauration avec :
– le démontage de l’escalier perpendiculaire à la façade qui va être reconstruit en escalier parallèle à celle-ci,
– la réfection complète de la fenêtre ouest pour laquelle le linteau (dessus), les jambages (côtés) et l’appui (dessous) en béton ont été démontées et ont été rebâtis en granit,
– la réfection de la porte avec le remplacement des parties bétonnées dans le passé par des éléments de construction en pierre de pays (granit).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous renouvelons nos remerciements à tous nos généreux donateurs qui ont été très nombreux.

Nous remercions nos soutiens institutionnels :

« Dans le cadre de la Mission Stéphane Bern, grâce notamment à l’organisation des jeux « MISSION PATRIMOINE » de la Française des Jeux, la Fondation du patrimoine a apporté un soutien financier à la sauvegarde de la Maison de Marcel à Saint-Symphorien-de-Mahun »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s