Z Les travaux de restauration – A INSERE AILLEURS

Eglise construite au XIème siècle et agrandie au XIIème dans le plus pur style roman auvergnat, l’église Sainte-Marie de Veyrines n’a ensuite subi que des modifications mineures du XIVème au XVIème siècle. Durant les siècles qui ont suivi les travaux réalisés ont principalement consisté en des réparations de toiture, la réalisation de nouvelles peintures murales ou le changement de mobilier liturgique.
Mais l’abandon complet de l’édifice au XIXème a dégradé l’édifice, avec des dommages d’autant plus important que la nef de l’église a été dépourvu de toiture pendant plusieurs décennies durant la première moitié du XXème siècle.

De nombreux travaux dans la seconde moitié du XXème
Les années 1951-1975 ont marqué le début de la renaissance de l’Eglise Sainte-Marie de Veyrines avec toute d’abord la pose d’une nouvelle toiture de la nef après plusieurs décennies d’exposition aux intempéries. Se sont ensuivis des travaux de décroutage de la nef, de dallage du sol de l’édifice, de restauration des portes, de pose de nouveaux vitraux, de construction d’un mur de pierre d’enceinte pour l’ancien cimetière monastique…

Les années 1990 ont été consacrées à l’électrification de l’église, à la réinstallation de la cloche de 1840 et à la restauration du tableau de Saint-François Régis. Les années 2012-2016 ont été celles du remplacement de l’ancienne toiture de la nef et de la sécurisation du clocher-tour avec le changement de ses grilles de fermeture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De nombreux travaux de restauration en projet
L‘église Sainte-Marie nécessite des travaux de restauration urgent pour les toitures les plus anciennes : les toits des absidioles greffées sur les bras du transept, la toiture du clocher quadrangulaire.
L’état du portail monumental de l’église duquel sont absentes certaines des colonnettes sur lesquelles repose une archivolte à triple voussure, nécessitera également des travaux à l’avenir.