Les voeux des Amis de Veyrines

En ce début janvier, tous les membres du bureau et tous les adhérents da l’association des Amis de Veyrines vous souhaitent une très bonne et très clémente année.

En ces jours ou l’on reste volontiers blotti au coin du feu, il est intéressant de revenir de revenir sur l’origine et la signification des festivités de la Saint-Sylvestre. Aux origines l’on retrouve la fin du cycle festif des Saturnales qui clôt l’année romaine avec les Sigillaires a une date variable. Cette fête consistait en des échanges de voeux, des offrandes de rameaux verts et confiseries, des étrennes pour les enfants ainsi que de copieux repas pour attendre la nouvelle année de manière festive. Dans le cadre de la refonte du calendrier romain par Jules César, le mois de décembre passe de 29 à 31 jours avec le dernier jour comme date fixe de la fin de l’année.

« L’Hiver ou Les Saturnales » : huile sur toile d’Antoine-François CALLET

end à disparaître au profit de la fête de Noël. Par ailleurs les Sigillaires sont christianisés en Saint-Sylvestre en tant que premier jour de l’année, pour célébrer un pape ayant dirigé l’église catholique entre 314 et 355 et fait construire de grandes basiliques romaines, sans que cela ne donne lieu à des festivités particulières.

Au Moyen-Age ce sont des dates correspondant à des évènements religieux importants qui sont utilisées pour célébrer le début de l’année dans les royaumes, duchés, comtés etou baronies : Noël, Pâques… La Saint-Sylvestre retrouve son rôle officiel de premier jour de l’an sous la roi Charles IX avec l’Edit de Fontainebleau du 9 août 1564. L’objectif royal est d’uniformiser le début de l’année civile dans un royaume de France en proie aux troubles et aux guerres de religion.ine

Dans le cadre des festivités de la Saint-Sylvestre il est de coutume dans certaines régions de s’embrasser sous le gui le 31 décembre à minuit. Cette très ancienne pratique d’origine celtique avait pour objectif de souhaiter prospérité et immortalité aux invités accueillis dans la maison, tant le gui était une planter vénérée car considérée comme sacrée et miraculeuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s